VIDEO. Mélenchon fustige "les têtes d'œuf qui font de l'économie au sommet de l'Etat"

Le cofondateur du Parti de gauche était l'invité de France 2, jeudi.

FRANCE 2

Le travail dominical touche "à la vie des gens ordinaires, et la vie des gens ordinaires n'intéresse pas les têtes d'œuf qui font de l'économie au sommet de l'État". Invité de France 2, jeudi 11 décembre, Jean-Luc Mélenchon a réaffirmé son opposition au projet de loi Macron. "Je m'oppose au travail du dimanche parce qu'il faut pouvoir conserver la possibilité d'avoir une vie, et une vie collective", a affirmé le cofondateur du Parti de gauche. Mercredi, il a appelé à un "large rassemblement" contre la loi Macron.

Le passage de cinq à douze dimanches travaillés par an concernerait "principalement les femmes", selon lui. "La main d'œuvre dont il est question, dans la restauration ou dans la distribution, est essentiellement féminine. Ce sont déjà les plus mal payés, les plus précarisés qui vont être plongés dans des conditions de vie les plus difficiles."

Un rapprochement avec Martine Aubry ?

Dans cette guerre contre le travail du dimanche, Jean-Luc Mélenchon fait front aux côtés de Martine Aubry. Amorce d'un tandem ? "Clairement, on se rapprochera à chaque fois qu'on sera d'accord. Mme Aubry est importante dans la vie sociale du pays, parce que c'est elle qui a porté les 35 heures"

Jean-Luc Mélenchon, le 22 août 2014, à Pau (Pyrénées-Atlantiques). 
Jean-Luc Mélenchon, le 22 août 2014, à Pau (Pyrénées-Atlantiques).  (NICOLAS TUCAT / AFP)