Cet article date de plus de sept ans.

Travail le dimanche : Bricorama ferme un magasin et parle de "concurrence déloyale"

Le patron du groupe dénonce des inégalités de traitement des pouvoirs publics vis-à-vis des différentes enseignes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un magasin Bricorama à Bry-sur-Marne (Val-de-Marne), le 3 novembre 2012. (BERTRAND GUAY / AFP)

Pour Jean-Claude Bourrelier, le PDG du groupe Bricorama, c'est une "concurrence déloyale" qui condamne un de ses magasins. L'enseigne a décidé de fermer son magasin de Montigny-le-Bretonneux, dans les Yvelines, révèle RTL, mercredi 16 octobre. Il emploie actuellement 23 personnes.

Le patron du groupe accuse la politique des pouvoirs publics sur la fermeture le dimanche d'être à l'origine de cette fermeture. "Ce magasin à Montigny, c'était un magasin de centre-ville que nous avions voulu développer", explique à la radio Jean-Claude Bourrelier. "Ça nous a été refusé pour permettre l'installation d'un Leroy Merlin à proximité. Lui a le droit d'ouvrir le dimanche. Nous, nous n'avons pas le droit d'ouvrir le dimanche." Le patron de Bricorama affirme que le magasin de Montigny perdait 100 000 euros par mois à cause de cette "concurrence déloyale".

"Cette situation favorise les puissants du secteur"

Si le travail le dimanche est théoriquement interdit aux magasins de bricolage, certains bénéficient de dérogations. Un système intenable, pour Jean-Claude Bourrelier. "Cette situation favorise les puissants du secteur au détriment des enseignes de taille moyenne comme la nôtre et du commerce de centre-ville", expliquait-il fin septembre, dénonçant la fronde organisée par ses concurrents contre la justice et ses interdictions d'ouverture.

Une mission de concertation sur cette question a été confiée à l'ancien président de La Poste, Jean-Paul Bailly. Ses conclusions sont attendues fin novembre

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Travail le dimanche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.