Cet article date de plus de dix ans.

Tous à Petroplus ! Les candidats défilent à la raffinerie

Alors que le site de Petit-Couronne est menacé de fermeture, les salariés reçoivent la visite de la plupart des postulants à la présidentielle. Album photos. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Alors que leur site de Petit-Couronne (Seine-et-Marne) menace de fermer, les salariés de Petroplus ont invité les candidats à l'élection présidentielle. Cinq sont déjà venus.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

La désindustrialisation est au cœur de la campagne et ça n’a pas échappé aux salariés de Petroplus. Arrêté depuis lundi 2 janvier, leur site à Petit-Couronne près de Rouen (Seine-Maritime) est menacé de fermeture. Le groupe suisse dont il dépend n’a plus assez d’argent pour acheter du pétrole brut à raffiner.

Bien décidés à "ne pas mourir en silence", dixit le délégué CGT Yvon Scornet, les employés ont appelé tous les candidats à l’élection présidentielle à venir leur rendre visite. Du coup, c’est le défilé.

Philippe Poutou, du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) a ouvert le bal le vendredi 2 décembre. Suivi de Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République) le 16 décembre, de François Hollande (PS) jeudi 5 janvier, et, le lendemain, de Jean-Luc Mélenchon pour le Front de gauche et d'Hervé Morin, candidat du Nouveau Centre.

Tous viennent leur apporter "du soutien" aux salariés. De là, à apporter des solutions... En tous cas, l'intersyndicale dispose maintenant d'un riche album photos.

Marine Le Pen (FN), qui n’a pas été invitée, dénonce une "atteinte à la démocratie" mais ne manque pour autant pas de s’engouffrer allègrement dans la brèche via un communiqué : "Marine Le Pen apporte tout son soutien aux ouvriers, salariés et cadres de Pétroplus victimes des politiques européistes et mondialistes menées par tous les gouvernements de gauche comme de droite." De son côté, Nathalie Arthaud, candidate de Lutte ouvrière à la présidentielle compte s’y rendre le 16 janvier. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.