Total va fermer 9 filiales situées dans des paradis fiscaux

Le géant pétrolier français a publié la liste complète de ses 903 filiales dans le monde. Neuf d'entre elles, implantées aux Bermudes et aux îles Caïmans, seront rapatriées en France et aux Pays-Bas d'ici à fin 2016.

France 2

Total multiplie les activités aux quatre coins du monde. Mercredi 4 mars, la plus grande entreprise française a publié la liste complète de ses 903 filiales, réparties dans une centaine de pays.
Au total, 19 filiales sont situées dans les Bermudes ou les îles Caïmans, deux pays au taux d'imposition avantageux. Le géant pétrolier prévoit ainsi d'en rapatrier 9 en France et aux Pays-Bas d'ici à 2016. Les 10 autres filiales seraient impossibles à rapatrier, puisque Total n'en serait pas l'unique actionnaire.

Des filiales à Singapour

Pour l'économiste Christian Chavagneux, le groupe pétrolier anticipe de possibles révélations qui pourraient entacher sa réputation : "Les grandes multinationales comme Total sont sous le coup d'une pression extrêmement forte de la part du G20, de la part de la société civile, de la part de lanceurs d'alerte qui n'acceptent plus ce genre de comportement."
Néanmoins, l'entreprise possède encore de nombreuses filiales dans des pays considérés comme des paradis fiscaux, à l'instar de Singapour ou des Pays-Bas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo du groupe Total, le 23 novembre 2012, lors d\'une assemblée générale des actionnaires, à Paris.
Le logo du groupe Total, le 23 novembre 2012, lors d'une assemblée générale des actionnaires, à Paris. (ERIC PIERMONT / AFP)