Cet article date de plus d'un an.

L'enseigne de prêt-à-porter Kookaï annonce son placement en redressement judiciaire

L'entreprise assure que les 121 boutiques françaises resteront ouvertes et ses 320 salariés en activité.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Un magasin de la marque de prêt-à-porter Kookaï à Paris, photographié le 26 novembre 2020. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

Après Camaïeu et Go Sport, au tour de Kookaï. La marque de prêt-à-porter a annoncé dans un communiqué, mercredi 1er février, son placement en redressement judiciaire dû "aux difficultés économiques que rencontre le secteur du prêt-à-porter en Europe, que la crise du Covid-19 n'a fait qu'accentuer".

Cette procédure judiciaire "n'est pas une fin en soi", rassure l'entreprise. Elle y voit "une opportunité de rebondir et d'assainir sa situation financière" et affirme que les 121 boutiques françaises resteront ouvertes et les 320 salariés en activité.

"Manque cruel" de soutien de la part des banques

Kookaï a "manqué cruellement de moyens et de soutien des banques", regrette la marque de prêt-à-porter, évoquant notamment des refus de Prêts garantis par l'Etat (PGE).

Créée en France en 1983, la marque s'est développée en Australie dans les années 2000. Kookaï a été rachetée en 2017 par l'homme d'affaires australien Rob Cromb au groupe Vivarte (Caroll, Minelli, La Halle, Naf Naf, Chevignon...).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.