Simplification du Code du travail : l'exemple suisse

Le modèle suisse est-il le bon ? Une équipe de France 2 s'est rendue à Genève, chez nos voisins suisses.

FRANCE 2

Alors que le gouvernement annonçait mercredi 4 novembre une simplification du Code du travail, France 2 s'est rendue en Suisse souvent citée en exemple pour la souplesse de son Code. Première comparaison : le Code du travail français compte 3 600 pages, le suisse à peine 200. Ce Code ne compte qu'une centaine d'articles. Il n'y est pas question de SMIC, ni de règles en matière de licenciement. Cette grande liberté des entreprises est toutefois encadrée par des accords par secteur d'activité ou des conventions collectives.

Trop peu de protections

Pour les syndicats helvètes, les travailleurs manquent de protections : "En Suisse vous pouvez travailler chez le même employeur pendant 30 ans, vous n'allez pas percevoir une seule indemnité si vous êtes licencié. Demain, n'importe quel employeur peut vous licencier (...) pour incompatibilité d'humeur", commente Nuno Dias, du syndicat interprofessionnel UNIA. Pour les syndicats, seuls 40 à 50% des salariés bénéficient d'une convention collective.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour le groupe d\'universitaires, le Code du travail mérite d\'être \"profondément réformé\", mais d\'une autre manière que celle prônée par le gouvernement.
Pour le groupe d'universitaires, le Code du travail mérite d'être "profondément réformé", mais d'une autre manière que celle prônée par le gouvernement. (FRED TANNEAU / AFP)