Scandales sanitaires : quel impact pour les marques et leurs ventes ?

Sur le plateau du 20 Heures de France 2, le journaliste Jean-Paul Chapel s'intéresse à l'impact d'un scandale sanitaire sur l'image des marques et sur leurs ventes.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Comme l'affaire Lactalis, d'autres marques ont été au coeur de scandales sanitaires. Quel a été l'impact sur leur image et sur les ventes ? "Pour les marques très connues, les conséquences sur les ventes sont immédiates, mais d'assez courte durée. En 2013, lors du scandale de la viande de cheval, Findus a été obligé de retirer ses plats cuisinés. Les ventes ont chuté, une perte de 20 millions d'euros. Mais dès l'année suivante, les ventes sont reparties à la hausse. La marque est intacte, en revanche le fournisseur, le vrai coupable, est obligé de changer de nom. Spanghero est rebaptisé La Lauragaise et sa situation reste précaire", relate le journaliste Jean-Paul Chapel.

Des entreprises qui subsistent malgré les crises

La crise de la vache folle en 2002 est aussi un exemple marquant. "Les restaurants Buffalo Grill sont éclaboussés : chute de 40% du chiffre d'affaires. Mais après deux ans d'investissement, l'enseigne a tourné la page. Même chose pour Coca-Cola qui est obligé de retirer des milliers de canettes en 1999", rappelle le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Spanghero, impliquée dans le scandale de la viande de cheval, a depuis été reprise par son fondateur, Laurent Spanghero, et rebaptisée La Lauragaise.
L'usine Spanghero, impliquée dans le scandale de la viande de cheval, a depuis été reprise par son fondateur, Laurent Spanghero, et rebaptisée La Lauragaise. (MAXPPP)