Stellantis : la hausse de salaire de son PDG Carlos Tavares au cœur d'une polémique

Publié
Stellantis : la hausse de salaire de son PDG Carlos Tavares au cœur d'une polémique
France 3
Article rédigé par
A. Sylvain, T. Petit, A-C. Le Sann, D. Fossard, N Auer, Y. Saidani - France 3
France Télévisions

Le constructeur Stellantis affiche une rentabilité record, mais est-ce un argument suffisant pour justifier la rémunération astronomique de son PDG, Carlos Tavares ? En effet, celui-ci gagne 66 millions d'euros entre primes variables et actions du groupe, du jamais vu pour un dirigeant français. 

Carlos Tavares vaut 19 millions d'euros. Le PDG du groupe Stellantis s'apprête à empocher une rémunération record pour l'année 2021, un salaire constitué de bonus annuel, de plan d'actions et de primes. Cela est beaucoup trop élevé pour les salariés du groupe situés à Poissy (Yvelines). "Nous on travaille, mais eux se prennent le pognon", dit l'un d'eux. "C'est dingue la différence entre son salaire et nos salaires, on ne peut pas accepter ça", déclare un autre.   

"C'est absolument disproportionné"   

L'an dernier, les salariés ont perçu une augmentation de +2,8%, mais le compte n'y est pas pour les syndicalistes. "Les intérimaires se font licencier, les charges de travail explosent et les salaires baissent. Quand on a 40 euros en plus sur son salaire, on ne peut pas faire face au coût de la vie", exprime Jean-Pierre Mercier, délégué syndical CGT.Le constructeur assume au vu des bénéfices records de l'entreprise et déclare : "La rémunération de Carlos Tavares repose sur la méritocratie". "C'est absolument disproportionné par rapport à ses responsabilités et à la fonction qu'il occupe", juge Loïc Dessaint, directeur général de Proxinvest. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.