Japon : la justice rejette la prolongation de la détention de Carlos Ghosn

Un mois après son arrestation, le PDG de Renault Carlos Ghosn peut espérer une libération prochaine sous caution. 

France 2

Les autorités japonaises ont tranché jeudi 20 décembre : la détention de Carlos Ghosn ne sera pas prolongée. Toujours PDG de Renault et de l'alliance Renault-Nissan, il pourrait bientôt être libéré sous caution, dès vendredi selon les médias japonais, dans l'attente de son procès. Le dirigeant de 64 ans été arrêté à la sortie de son jet privé pour des soupçons de malversations financières chez Nissan. 

38 millions de revenus non déclarés 

Carlos Ghosn a été inculpé le 10 décembre pour ne pas avoir déclaré aux autorités boursières près de 38 millions de revenus sur cinq années. C'est une enquête interne au sein de Nissan qui a mené à l'arrestation de l'un des patrons français les plus connus. Pour l'heure, le groupe ne lui a pas encore trouvé de successeur. Carlos Ghosn est incarcéré dans un centre de détention à Tokyo. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, le 8 novembre 2018.
Carlos Ghosn, le PDG de Renault-Nissan-Mitsubishi, le 8 novembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)