Carlos Ghosn : les dessous d'un scandale

Entendu par les enquêteurs japonais pour des accusations de fraude fiscale, Carlos Ghosn est toujours en garde à vue dans la soirée du 20 novembre.

France 3

D'après la presse japonaise, les images d'un avion venant d'atterrir montrent l'arrivée du jet de Carlos Ghosn à Tokyo dans la soirée du 19 novembre. Un van de la police japonaise le rejoint, les enquêteurs montent à bord du jet et restent pendant environ trois heures. Le fisc japonais accuse Carlos Ghosn d'avoir sous-estimé ses revenus à hauteur de 38 millions d'euros alors qu'il était PDG de Nissan. Selon la presse locale, il aurait également acquis plusieurs propriétés et villas via l'entreprise et pioché dans les primes d'autres cadres dirigeants.

Que va devenir l'alliance Renault-Nissan ?

Selon Bruno Le Maire, Carlos Ghosn n'a rien à se reprocher en France. Sa chute annoncée menace-t-elle la fin de l'alliance entre Renault et Nissan ? Renault possède 43% de Nissan, Nissan 15% de Renault. Le constructeur japonais pourrait vouloir revoir le rapport de force. Carlos Ghosn est toujours entendu par les enquêteurs. Au Japon, une garde à vue peut durer jusqu'à 23 jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan-Mitsubishi, dans l\'usine Renault à Maubeuge (Nord), le 8 novembre 2018.
Carlos Ghosn, patron de Renault-Nissan-Mitsubishi, dans l'usine Renault à Maubeuge (Nord), le 8 novembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)