Cet article date de plus de dix ans.

Rio Tinto : le sauvetage des usines de la Maurienne et de Castelsarrasin est acté

L'accord de reprise des deux sites par l'Allemand Trimet et EDF a été signé samedi, en présence de Jean-Marc Ayrault et Arnaud Montebourg. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg sur le site Rio Tinto Alcan de Saint-Jean-de-la-Maurienne le 13 juillet 2013.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Ils avaient croisé le fer sur Florange. Ils sont apparus côte à côte et souriants dans le dossier Rio Tinto Alcan (RTA). Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg ont assisté, samedi 13 juillet, à la signature de l'accord de reprise des sites de Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et de Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne) par le groupe allemand d'aluminium Trimet.

EDF prendra également une participation de 35% dans la nouvelle société, dont la création permet de sauver 470 emplois en Savoie et une quarantaine dans le Tarn-et-Garonne. Selon le ministère du Redressement productif et celui des affaires européenne, près de 200 millions d'euros seront investis sur les deux sites. 

Les salariés ont applaudi les signataires et ont tout particulièrement acclamé Arnaud Montebourg. Le ministre du Redressement productif, très investi dans le dossier, s'était dit vendredi matin "extrêmement confiant" dans l'issue des pourparlers.Tout au long des négociations, le ministre avait émis son souhait de voir naître un "Péchiney franco-allemand" avec la reprise des deux usines du géant minier anglo-australien RTA par Trimet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.