Reportage "Avant, on allait plutôt en Espagne ou en Chine" : une entreprise drômoise se lance dans les puzzles made in France

À Romans-sur-Isère, à côté de Valence, l'usine de Cartonnage de Vaucanson vient d'acquérir l’outil de production nécessaire à la fabrication de centaines de milliers de puzzles.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le Cartonnage de Vaucanson produit des puzzles made in France. (SOPHIE AUVIGNE / RADIO FRANCE)

C'était la pièce manquante des puzzles 100% français. Jusqu'à cette année, la France ne possédait pas de machine performante pour découper le carton. Le pays est pourtant le champion européen des jeux avec un boom des ventes de puzzles de plus de 120% pendant le premier confinement.

>> Les "kidults", la nouvelle cible des marchands de jouets


Dans l'usine de l'entreprise Cartonnage de Vaucanson, plus de 5 000 m² de bâtiments, on vient admirer depuis cet été cette machine spéciale qui permet de fabriquer des puzzles. "Il est là le puzzle français, explique fièrement Antoine Lathoud, directeur du site. Le puzzle français est aussi dans les hommes, c'est bien beau d'avoir la machine. Pour être un bon régleur, être autonome et pour savoir régler toutes les spécificités de la machine, c'est au moins une année."

La nouvelle machine de l'entreprise Cartonnage de Vaucanson avec à gauche Éric Galvez, le seul capable de piloter la machine. (SOPHIE AUVIGNE / RADIO FRANCE)

Une machine ultra performante

Pour l'instant, une seule personne est capable de faire fonctionner l'engin. Trente-six ans d'ancienneté dans quelques jours, Éric Galvez est un expert des machines à découper le carton mais cela fait longtemps qu'il attendait celle-ci. "Je vous avoue que petit je me posais toujours la question : comment est fabriqué le puzzle ? Comment était fabriquée la machine ? Aujourd'hui j'ai ma réponse, je la connais et je la pilote en plus de ça, c'est merveilleux. C'est un vrai jouet", avance Éric Galvez. 

Véronique Debroise, PDG de l'usine baptisée Cartonnage de Vaucanson à Romans-sur-Isère, avec ses puzzles 100% français. (SOPHIE AUVIGNE / RADIO FRANCE)

Un joujou ultra performant qui réalise 800 puzzles par heure, le double d'une machine basique. Elle applique des centaines de tonnes de pression pour découper d'un seul coup 1 000 pièces toutes différentes alors que dans un puzzle ordinaire, chaque forme revient cinq fois. Bien sûr, cette machine a un coût : plus de 400 000 euros. Une prise de risque raisonnée, selon Véronique Debroise, la patronne du site : "Il y a deux ans il n'y avait qu'une usine qui avait une très vieille presse. Et on allait plutôt en Espagne, aux Pays-Bas en Pologne ou en Chine pour fabriquer des puzzles."

"Il y a une prise de conscience que faire fabriquer des produits à l'autre bout de la planète, ce n'est pas très raisonnable. Je m'en suis rendu compte il y a trente ans, c'est pour ça que j'ai toujours investi dans des usines et que j'aime vraiment la production."

Véronique Debroise, PDG

à franceinfo

Reste maintenant à rentabiliser ce gros investissement. Les tout premiers puzzles 100% français commencent à être commercialisés par Sentosphère, l'autre société du groupe qui conçoit des jeux créatifs. La première commande extérieure vient d'arriver. Le renouveau du made in France doit faire le reste. Il faudra vendre au moins deux millions de boîtes avant d'amortir la machine.

Des puzzles made in France fabriqués à Romans-sur-Isère - Sophie Auvigne
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.