Cet article date de plus de dix ans.

Rebaptisés My Ferry Link, les ex-navires de SeaFrance de retour en mer

Deux des trois bateaux de la nouvelle compagnie de ferry "My Ferry Link", rachetés par Eurotunnel en juin dernier après la liquidation de SeaFrance, ont repris lundi les traversées entre Calais et Douvres en Angleterre. Une petite reprise : seulement deux voitures et deux camions ce matin à bord du Berlioz.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

My ferry link a entamé sa première traversée lundi après l'interruption du trafic des ferries SeaFrance il y a neuf mois, peu avant la liquidation judiciaire de la société. Pour l'instant, deux des trois bateaux, le "Berlioz" et le "Rodin", rachetés par Eurotunnel, vont effectuer les traversées. Ces deux navires traverseront chacun le détroit du Pas-de-Calais quatre fois par jour. La compagnie envisage six rotations à terme.

Chaque bateau peut transporter 1.900 passagers et 120 camions. Le troisième navire, le "Nord/Pas-de-Calais", devrait lui commencer ses rotations à l'automne. "Notre objectif est de faire reprendre la mer à ses bateaux et à ses marins (...) et asseoir notre existence ", a déclaré Jean-Michel Giguet, le directeur général de la nouvelle société d'exploitation, constituée en coopérative ouvrière (Scop).

Le prix de la traversée simple sera compris entre 50 et 55 euros. Avec cette Scop, les employés sont à la fois salariés et actionnaires. Pour participer à cette aventure, ils ont investi chacun 5.000 euros. 322 marins et sédentaires ont été embauchés en CDI, ainsi qu'une trentaine de personnes en Grande-Bretagne. 

Une reprise accélérée. Seulement deux camions et deux voitures avaient pris place lundi à bord du Berlioz.

.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.