Cet article date de plus de neuf ans.

Trafic perturbé à la gare de l'Est

Un problème électrique, dû à un incendie sur un transformateur en Seine-Saint-Denis, engendre de nombreuses perturbations. La situation ne devrait revenir à la normale qu'en début d'après-midi, selon la SNCF.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les quais vides de la gare de l'Est, où le trafic est très perturbé, mardi 3 avril. (THOMAS SAMSON / AFP)

La circulation est toujours perturbée en milieu de matinée, mais reprend progressivement au départ et à l'arrivée de la gare de l'Est, à Paris. Selon le directeur des affaires territoriales de la direction régionale Paris Est, Jean Luc Garry, "le trafic a repris partiellement à partir de 7h30". Aux alentours de 8 heures, la gare était anormalement vide et les trains à l'arrivée affichaient des retards d'au moins 40 minutes.

"Le trafic a été totalement interrompu à partir de 5h45 à la suite de la panne d'un transformateur électrique situé à 10 mètres de haut entre deux voies, ce qui a compliqué l'intervention", a-t-il précisé. D'après un porte-parole de la SNCF, un transformateur a pris feu au niveau de Villemonble (Seine-Saint-Denis), nécessitant l'intervention des pompiers.

Perturbations importantes sur le RER E, la ligne B du Transilien, le TGV Est

Conséquence : en début de matinée, quasiment aucun train ne circulait au départ ou à l'arrivée de la gare de l'Est, à Paris. Le trafic des trains de banlieue et des trains grandes lignes, y compris les TGV, était pratiquement paralysé depuis 6 heures du matin.

Il restait, un peu plus tard dans la matinée, des perturbations importantes sur le RER E, la ligne B du Transilien en direction de Chelles (Seine-et-Marne) et le TGV Est dans le sens province-Paris. Les trains auront du retard jusqu'en milieu voire en fin de matinée, a précisé le porte-parole de la SNCF.

Le 11 mars, le trafic ferroviaire avait déjà été fortement perturbé pendant plus de 24 heures au départ et à l'arrivée de la gare de l'Est. Les perturbations étaient, là encore, dues à un incendie en Seine-Saint-Denis, qui avait causé d'importants dégâts électriques.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.