Le Rafale remporte son premier contrat à l'export

Trente ans après sa mise en service, le Rafale remporte enfin son premier contrat à l'export. À la clé, plusieurs milliers d'emplois pour Dassault et ses sous-traitants.

FRANCE 2

L'Égypte signera, lundi 16 février, un bon de commande pour 24 Rafale qui seront fabriqués en France. Trente ans après sa création, il aura fallu trois mois de négociations avec, au cœur du dossier, le financement de la commande. La France a décidé d'en garantir une partie pour soutenir l'Égypte face à ce lourd investissement. François Hollande espère que cette vente influencera les négociations en cours avec l'Inde ou le Qatar.

7 000 salariés français sont concernés par le programme

Dassault Aviation et ses partenaires, ainsi que 500 entreprises sous-traitantes, vont bénéficier de ce contrat à plus de 5 milliards d'euros. La vente des Rafale va donner du travail aux Français, mais aussi soulager l'armée française. Jusqu'à présent, elle était la seule à acheter l'avion et absorbait chaque année tous les appareils qui sortaient des chaînes de montage. Le contrat égyptien va permettre d'étaler les livraisons et donc les paiements dans le temps. L'armée de l'air et la marine attendent encore plus de 150 Rafale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Rafale français sur le tarmac de la base aérienne française aux Emirats arabes unis, d\'où décollent les avions qui bombardent les positions de l\'Etat islamique en Irak, le 25 septembre 2014.
Un Rafale français sur le tarmac de la base aérienne française aux Emirats arabes unis, d'où décollent les avions qui bombardent les positions de l'Etat islamique en Irak, le 25 septembre 2014. (ECPAD / AFP)