Cet article date de plus d'onze ans.

Le million d'auto-entrepreneurs français "inquiet" pour son avenir

Le statut d'auto-entrepreneur est-il menacé par le nouveau gouvernement ? C'est ce que les intéressés déduisent des accusations de "concurrence déloyale" de la nouvelle ministre Sylvia Pinel. Cyrille Darrigade, vice-président de la FEDAE, invité de France Info, se dit inquiet pour ce statut qu'ont adopté un million de Français en 3 ans.
Article rédigé par Cécile Quéguiner
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

C'est hier que la ministre déléguée chargée de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Sylvia Pinel, a mis les pieds dans le plat. Le régime d'auto-entrepreneur né en 2009 créé, selon elle, "une concurrence déloyale avec les professionnels du commerce et de l'artisanat qui sont soumis à des règles sociales et fiscales et des normes différentes ". Et d'annoncer "des ajustements ".

La Fédération des auto-entrepreneurs s'est aussitôt insurgée contre ces propos. Rappelant le succès et l'apport de ce régime à l'économie française. Aujourd'hui, un million de personnes ont choisi ce statut pour lancer leur activité, dont 300.000 sortant des rangs de Pôle emploi. "Que vont-elles devenir ? " s'inquiète Cyrille Darrigade. Lui craint que le gouvernement ne durcisse leur mécanisme fiscal ou n'augmente le taux de calcul de leur impôt sur le chiffre d'affaire.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.