Cet article date de plus de neuf ans.

Le million d'auto-entrepreneurs français "inquiet" pour son avenir

Le statut d'auto-entrepreneur est-il menacé par le nouveau gouvernement ? C'est ce que les intéressés déduisent des accusations de "concurrence déloyale" de la nouvelle ministre Sylvia Pinel. Cyrille Darrigade, vice-président de la FEDAE, invité de France Info, se dit inquiet pour ce statut qu'ont adopté un million de Français en 3 ans.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

C'est hier que la ministre déléguée chargée de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme, Sylvia Pinel, a mis les pieds dans le plat. Le régime d'auto-entrepreneur né en 2009 créé, selon elle, "une concurrence déloyale avec les professionnels du commerce et de l'artisanat qui sont soumis à des règles sociales et fiscales et des normes différentes ". Et d'annoncer "des ajustements ".

La Fédération des auto-entrepreneurs s'est aussitôt insurgée contre ces propos. Rappelant le succès et l'apport de ce régime à l'économie française. Aujourd'hui, un million de personnes ont choisi ce statut pour lancer leur activité, dont 300.000 sortant des rangs de Pôle emploi. "Que vont-elles devenir ? " s'inquiète Cyrille Darrigade. Lui craint que le gouvernement ne durcisse leur mécanisme fiscal ou n'augmente le taux de calcul de leur impôt sur le chiffre d'affaire.


Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.