Cet article date de plus de sept ans.

L'Etat va emprunter 4,5 milliards d'euros pour régler l'ardoise du Crédit Lyonnais

Au total, le sauvetage de l'ancienne banque publique aura coûté 14,7 milliards d'euros à l'Etat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège du Crédit Lyonnais, à Paris, le 9 juin 1993. (PIERRE BOUSSEL / AFP)

Vingt ans après le naufrage du Crédit Lyonnais, l'Etat n'a pas fini de payer l'ardoise de la banque publique. Le ministère du Budget a annoncé dimanche 10 novembre que l'Etat allait emprunter en décembre 4,5 milliards d'euros pour rembourser cette opération.

Cet emprunt, révélé par Le Parisien puis confirmé par le ministère, sera l'un des articles du projet de loi de finances rectificative qui doit être présenté mercredi au conseil des ministres puis débattu au Parlement.

L'Etat doit honorer avant le 31 décembre 2014 une dernière traite. "On anticipe d'un an sur l'échéance car les conditions de financement sont favorables", a expliqué le porte-parole du ministère, affirmant qu'il s'agissait d'"une solution conforme à l'intérêt des finances publiques". Au total, le sauvetage de l'ancienne banque publique aura coûté 14,7 milliards d'euros aux contribuables.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.