Cet article date de plus de huit ans.

Espionnage chez Ikea : le directeur du magasin de Reims mis en examen

Richard Jimenez a été mis en examen pour 'infractions à la législation informatique et libertés' et placé sous contrôle judiciaire.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un magasin Ikea à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). (REMI WAFFLART / MAXPPP)

Le directeur du magasin Ikea de Reims (Marne) a été mis en examen, mercredi 19 juin à Versailles (Yvelines), dans le cadre de l'enquête sur les soupçons de surveillance de salariés et de clients qui ébranle la filiale française du géant de l'ameublement. Richard Jimenez "a été mis en examen pour 'infractions à la législation informatique et libertés' et placé sous contrôle judiciaire", selon une source judiciaire. Trois responsables du magasin Ikea de Thillois (ouest de Reims) avaient été placés en garde à vue, lundi, dans les locaux de la police judiciaire de Reims, à la suite d'une perquisition dans le magasin.

Le responsable administratif et financier ainsi que la directrice des ressources humaines avaient été remis en liberté mardi, à l'issue de leur garde à vue. Sollicité par l'AFP, Ikea a indiqué que le salarié mis en examen restait en fonction. Le groupe dit regretter des pratiques "contraires aux valeurs et standards éthiques" de la société et rappelle qu'il a mis en place un groupe de travail "chargé de refondre sa gouvernance pour que ces pratiques ne puissent se reproduire".

Cette vaste enquête a déjà donné lieu à plusieurs mises en examen, notamment de Jean-François Paris, responsable du département gestion du risque de 1998 à 2012, et de son ancienne adjointe. Plusieurs perquisitions ont été opérées dans des commerces franciliens, brestois et vauclusiens du groupe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.