Entreprises : le difficile remboursement du prêt garanti par l'État pour certaines PME

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Entreprises : le difficile remboursement du prêt garanti par l'État pour certaines PME
France 3
Article rédigé par
S. Feydel, L. Haedrich, P. Briclot, M. Le Rue - France 3
France Télévisions

660 000 PME ont bénéficié d'un prêt garanti par l'État pendant la crise. 68% d'entre elles n'ont pas touché à cet argent, qui fait office de trésorerie. Mais certains patrons se disent incapables de rembourser leur prêt.

Michael Magen, qui a fondé une salle de sport canine l'an dernier, avait contracté en novembre dernier un prêt garanti par l'État (PGE) de 26 000 euros. Cela lui a permis de payer ses loyers. Mais même s'il peut différer le remboursement d'un an, il craint pour son activité. "On n'aura pas la possibilité de rembourser le PGE. On a beaucoup d'interrogations qui sont liées au peu de visibilité qu'on a sur l'avenir, on ne sait pas quand le couvre-feu va être interrompu", déplore Michael Magen.

Des besoins de trésorerie

8% des patrons d'entreprise ayant souscrit un prêt garanti par l'État craignent de ne pas pouvoir le rembourser. À l'inverse, 68% n'y ont peu ou pas touché. Dans une PME d'aromathérapie, le patron, Laurent Berlie, a bénéficié de 350 000 euros. Ce prêt a été contracté lors du premier confinement, lorsque l'entreprise a vu ses ventes chuter. Depuis, les affaires ont repris. "On a utilisé la moitié du PGE pour des besoins de trésorerie", se satisfait le chef d'entreprise, qui envisage de rembourser le prêt sur plusieurs années, comme 60 % des PME ayant contracté un PGE.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.