Emploi : quand les PME peinent à recruter

Une étude de la Bpifrance souligne les difficultés de recrutement auxquelles doivent faire face les PME : 4 entreprises sur 10 sont confrontées à une pénurie de main-d'oeuvre.

FRANCE 2

Dans un garage automobile où s'est rendue France 2, le patron est inquiet : l'un des piliers de son atelier prend sa retraite dans six mois. Et pour l'heure, il ne trouve personne pour le remplacer. Comme lui, 41% des patrons de PME déclarent d'importantes difficultés de recrutement. C'est 10 points de plus que l'an dernier. Dans ce garage de 10 salariés, les embauches sont de plus en plus difficiles, alors que le secteur est porteur.

Entre 200 000 et 300 000 recrutements abandonnés l'an dernier

Pour Stéphane Colleu, le directeur du garage, "le mécano a toujours eu une image négative pendant très longtemps. C'est le travail manuel de base, qui n'est pas tout à fait dans l'esprit du temps". Le secteur automobile est particulièrement concerné par la pénurie de main-d'oeuvre, mais il est loin d'être le seul : carrossier, chaudronnier, couvreur, voici le palmarès des métiers les plus difficiles à pourvoir. Selon Pôle Emploi, entre 200 000 et 300 000 recrutements ont été abandonnés l'an dernier, faute de candidats.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme sort d\'une agence Pôle emploi, le 15 janvier 2018, à Nantes (Loire-Atlantique).
Un homme sort d'une agence Pôle emploi, le 15 janvier 2018, à Nantes (Loire-Atlantique). (LOIC VENANCE / AFP)