Cet article date de plus de quatre ans.

Croissance stagnante : le secteur du bâtiment tire son épingle du jeu

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Croissance stagnante : le secteur du bâtiment tire son épingle du jeu
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

À cause de la faible consommation des ménages et du recul des investissements, la croissance est plus faible que prévu en France au second trimestre de 2016. Un secteur se démarque cependant : le bâtiment.

Dans un mois, les élèves seront de retour dans cette école parisienne, alors pas question de prendre du retard : "on fait un nettoyage de toute la brique. On va repeindre les fenêtres", explique Philippe Arla, le chef de chantier. 1 500 heures de travail sont prévues sur ce chantier - un parmi beaucoup d'autres - qui va rapporter à l'entreprise 85 000 euros. Une dizaine d'intérimaires a été embauchée, c'est presque deux fois plus que l'année dernière. "On sent une légère amélioration de notre carnet de commandes, il commence à se remplir", constate Fabien Daurat, gérant de Sopribat-Jisol. 

Une amélioration généralisée

Une embellie que constatent à peu près tous les professionnels du secteur. "On respire après huit années de crise", se réjouit Jacques Chanut, président de la fédération française du bâtiment. L'été est une période traditionnellement favorable aux travaux, la reprise reste donc à confirmer dans les prochains mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.