Coronavirus : l'enseigne de fil à tricoter Phildar placée en procédure de sauvegarde

L'entreprise nordiste enchaînait les résultats négatifs depuis quelques années et la crise du coronavirus a enfoncé le clou.

Phildar, une société historique du nord de la France. Photo de l\'usine de Roubaix, le 27 novembre 1973, à l\'époque la plus grosse fabrique de pelotes de laines du monde.
Phildar, une société historique du nord de la France. Photo de l'usine de Roubaix, le 27 novembre 1973, à l'époque la plus grosse fabrique de pelotes de laines du monde. (- / AFP)

L'enseigne de fil à tricoter Phildar a été placée en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Lille métropole, mercredi 1er juillet, rapporte France Bleu Nord.

Une nouvelle entreprise nordiste est donc en grande difficulté après le placement en redressement judiciaire de la société de prêt-à-porter féminin Camaïeu, le 26 mai qui attend désormais un potentiel repreneur parmi les sept offres présentées mercredi devant le tribunal de commerce de Lille, avant une audience finale le 24 juillet.

Une entreprise historique du Nord

Basé à Neuville-en-Ferrain, le spécialiste du fil à tricoter et de prêt-à-porter en laine, emploie 223 personnes, et compte 44 magasins. Phildar est une entreprise textile historique du Nord. Elle est la toute première société de distribution créée par la famille Mulliez en 1940.

L'entreprise enchaînait les résultats négatifs depuis quelques années et sa situation a été aggravée par la crise du coronavirus.