BTP : des besoins, mais pas assez de candidats

Le secteur du bâtiment n’a pas abandonné les formations pour jeunes, malgré la crise. En Auvergne-Rhône-Alpes, une nouvelle compagne a été lancée sur les réseaux sociaux. L’objectif : recruter plus de 1 200 apprentis d’ici la rentrée prochaine.

Le geste est encore approximatif, mais à 18 ans Lucas pense avoir trouvé sa vocation : devenir menuisier, grâce à l’apprentissage. Une formation qui comporte de nombreux avantages. Dans cette entreprise de 40 salariés, quatre apprentis sont recrutés chaque année. Mais faute de candidats, le chiffre pourrait être revu à la baisse en septembre prochain. "Les métiers du bâtiment ne sont aps assez valorisés auprès des jeunes", regrette le directeur de l’entreprise, Jean-Michel Nogrès.

La Fédération du Bâtiment vise les 100 000 apprentis

Des jeunes de moins en moins nombreux à postuler dans le BTP. Dans certaines régions, la fédération du bâtiment lance une campagne de publicité pour les attirer. Car malgré l’épidémie, il y a des besoins. Notamment après les annonces du gouvernement, pour favoriser les chantiers de rénovation énergique. "Aujourd’hui le secteur comprend 60 000 apprentis et alternants, nous voulons atteindre les 100 000", affirme le président de la Fédération, Olivier Salleron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chantier interrompu d\'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020.
Le chantier interrompu d'un programme résidentiel à Valence (Drôme), le 10 avril 2020. (NICOLAS GUYONNET / AFP)