Emploi : chez Bridgestone, un accord sur les conditions de départ vient d’être trouvé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Emploi : chez Bridgestone, un accord sur les conditions de départ vient d’être trouvé
France 3
Article rédigé par
M-P. Degorce, E. Cocq, S. Gurak, P. Bouchetou - France 3
France Télévisions

En septembre dernier, les salariés de Bridgestone apprenaient la fermeture de leur usine spécialisée dans la fabrication de pneumatiques, à Béthune (Nord). Un accord sur les indemnités de départ vient d’être trouvé.

Au moment de la prise de poste, les salariés de l’usine Bridgestone à Béthune (Nord) sont rares à vouloir s’exprimer, samedi 23 janvier. Les syndicats de l’entreprise spécialisée dans la fabrication de pneumatiques ont pourtant obtenu un accord historique sur les indemnités de départ. “On a eu ce que l’on voulait, on a eu plus ou moins gain de cause au niveau des indemnités. C’est convenable ”, explique Laurent Salingue, salarié. 

 “Quatre ans de salaire”

Les conditions de départ ont été revues à la hausse. En plus de l'indemnité de base, chaque employé licencié touchera au moins 46 500 euros auxquels s’ajouteront 2 500 euros par année d’ancienneté. Signé à l’unanimité, l’accord ne satisfait cependant pas un salarié qui travaille sur le site depuis vingt-trois ans. “Les indemnités, ça représente quatre ans de salaire”, chiffre Bruno Breton.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.