Prix de l'énergie : l’Allemagne réduit une taxe de moitié mais les Allemands s’attendent à payer "d’une autre façon"

Les prix du gaz et de l’électricité au plus haut en Europe : la commission européenne a recommandé aux États membres de soutenir au mieux les citoyens et les entreprises pour alléger la facture. L’Allemagne a fait un geste fiscal de 9 milliards d’euros.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Installation d'un compteur électrique (illustration). (INA FASSBENDER / AFP)

Le ministre allemand de l’Économie Peter Altmaier a annoncé le 15 octobre "une bonne nouvelle" : une taxe, qui finance depuis près de 20 ans le développement des énergies renouvelables, baissera de près de moitié (43 %) au 1er janvier, soit trois centimes de moins par kilowattheure. Elle pourrait même être carrément abolie par le prochain gouvernement. Cela représente un cadeau fiscal de 9 milliards d’euros qui répond à l’incitation de la commission européenne d’alléger la facture après la hausse des prix de l'énergie.

Une vingtaine d’États se sont ainsi engagés à prendre des mesures en faveur du pouvoir d’achat. Des annonces sont attendues de façon imminente en France.   

Ce coup de pouce est bien sûr arrivé jusqu’aux oreilles de Tom : "Peut-être que sur ma facture, je vais voir une différence et que ce sera moins cher, commente-t-il, mais pour moi tout cela manque de transparence. Et en tant que contribuable, on paiera au bout du compte d’une autre façon." Tom a raison. Ce qu’ils gagnent d’un côté, les Allemands devraient le perdre de l’autre avec, cela vient aussi d’être annoncé, la hausse des coûts d’utilisation du réseau : une quinzaine d’euros supplémentaires par famille.  

Le médiateur de l'énergie très sollicité

Ces familles sont de plus en plus nombreuses à ne plus pouvoir même temporairement payer leur facture et sollicitent le médiateur de l’énergie, Jürgen Kipp. "Beaucoup sont amers et pour la population, les difficultés potentielles sont considérables, l’hiver sera très très rude, prévoit-il. Rien que pour Berlin l’an dernier, nous avons eu à intervenir dans 4 500 conflits. Nous ne sommes que mi-octobre et on en compte déjà 1 000 de plus. Et ce nombre augmente en ce moment très vite." 

Les Allemands paient aujourd’hui l’électricité la plus chère d’Europe : autour de 30 centimes du kilowatt/heure. En France, le prix moyen du kWh TTC au tarif réglementé était, en octobre, de 15,58 centimes.

Hausse des prix de l'énergie : l'Allemagne fait un geste - reportage de Ludovic Piedtenu.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Energie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.