Plan de sobriété : l'imposer "de force serait une mauvaise solution", estime Jean Rottner, président LR de la région Grand Est

Le gouvernement dévoilera son plan de sobriété énergétique jeudi. Selon les informations de franceinfo, il prévoit de couper l'eau chaude dans les toilettes des administrations, inciter au télétravail ou encore baisser le chauffage à 18°.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean Rottner, président LR de la région Grand Est était l'invité de franceinfo, dimanche 13 février. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Imposer le plan de sobriété "de force serait une mauvaise solution, il faut que ce soit une démarche de société", a estimé mercredi 5 octobre sur franceinfo Jean Rottner, président Les Républicains de la région Grand Est. Le plan de sobriété énergétique sera détaillé ce jeudi par le gouvernement. "Il faut être incitatif et avoir une certaine fermeté", a-t-il ajouté.

Jean Rottner attend de connaître "les décisions précises formulées par la Première ministre". L'élu estime que ce plan "donne le ton d'une mobilisation générale en France. Il s'adresse à la fois aux collectivités, aux entreprises, aux particuliers. Il y a une responsabilité individuelle, collective".

"Cette sobriété à laquelle nous engage le gouvernement, c'est gérer une crise et avoir l'opportunité d'être beaucoup plus efficace."

Jean Rottner

franceinfo

Jean Rottner fera, lors de la présentation du plan de sobriété, "un état des lieux de ce qui se fait d'ores et déjà dans le Grand Est". Il souligne que la région "n'a pas attendu la crise pour agir" et cite des exemples : il n'y a plus "aucune de nos motrices de TER qui fonctionnent au diesel, elles sont toutes au bioéthanol. On a mis des appareils de télérelais dans tous nos lycées ce qui nous fait économiser 240 000 mètres cubes d'eau. C'est l'équivalent de 96 piscines olympiques qu'on économise." L'élu ajoute que le plan adopté par la région Grand Est "va permettre, dans les quatre années qui viennent, de baisser notre consommation d'un tiers et de produire un surplus d'énergie de 210 GW/h".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.