L'Australie ne veut pas rompre avec le charbon

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
L'Australie ne veut pas rompre avec le charbon
Article rédigé par
C. Guttin, J. Ababsa, E. Korenfeld, G. Vaudry - France 3
France Télévisions

L'Australie a décidé de rester fidèle au charbon, dans le Queensland. Un gigantesque projet de mine fait polémique, mais il va créer des milliers d'emplois selon le Premier ministre.

Dans l'Etat sauvage du Queensland, il subsiste l'une des réserves d'eau les plus importantes du pays. Intacte, jamais polluée, elle fait vivre des milliers de fermiers. 60 % de l'irrigation du Queensland, 22 % de l'Australie, c'est la source la plus fiable d'eau souterraine. Mais les agriculteurs vont devoir la partager avec une gigantesque mine de charbon. Pour fonctionner, elle pompera directement dans les réserves souterraines. La mine va tout détruire, selon eux.

Les gens vivent des mines

Un chantier titanesque lancé par un géant indien, Adani. 10 à 25 millions de tonnes de charbon sortiront chaque année de ces plateformes. L'Australie est divisée entre les écologistes fortement opposés à la compagnie minière, et de l'autre côté, le Premier ministre qui soutient l'une des industries les plus rentables du pays. Dans la petite ville de Clermont, les mines font vivre les 3 000 habitants et le soutien est total. A Clermont, tout est financé par les mines, les infrastructures ont évolué, racontent les habitants. Leur plus grande ressource fait pourtant débat. Les opposants ne désespèrent pas de faire stopper le chantier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.