Grève chez GRDF : 1 500 foyers sans chauffage ni eau chaude, la CGT n'exclut pas de prolonger le mouvement

Un conflit social oppose la CGT à l'entreprise, mais aussi aux trois autres syndicats, FO, CFE et CFDT, qui eux ont accepté un accord salarial. La CGT veut aller plus loin.

Article rédigé par
Paola Guzzo - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des agents GDRF lors d'un débrayage à Saint-Etienne, le 24 novembre 2022. (R?MY PERRIN / MAXPPP)

La grève au sein de GRDF continue. L'entreprise estime qu'il leur faudra plus de cinq jours pour répondre aux 1 500 foyers qui aujourd'hui n'ont ni chauffage, ni eau chaude.

>> Distribution du gaz : pourquoi la CGT du réseau GRDF appelle à la grève contre un accord salarial signé par les autres syndicats

Quand David s'est installé début novembre dans son appartement de l'Essonne, impossible d'obtenir un rendez-vous avec son fournisseur de gaz. "On m'a annoncé le 15 décembre", raconte-t-il. "Je me voyais donc presque avec un mois sans chauffage ni eau chaude."

"Je peux tenir à quatorze degrés dans un appartement, mais avec un enfant, c'est particulier. Je trouvais ça assez honteux."

David

à franceinfo

Il a donc passé dix jours sans gaz, à se débrouiller comme il pouvait, avec "des petits chauffages d'appoint dans la chambre pour que le petit ne soit pas gelé pendant la nuit". David rit jaune en évoquant sa solution pour l'eau chaude : "J'avais une grande bassine et je faisais bouillir de l'eau avec une bouilloire. Je mettais trois litres d'eau pour pouvoir baigner le petit et pour ma toilette personnelle également."

Les résultats de GRDF créent un sentiment d'injustice

Il a fallu qu'il appelle tous les jours et qu'il publie son témoignage sur Twitter pour enfin être raccordé au gaz. D'après GDRF, ces problèmes sont le résultat de dégradations commises par les grévistes sur le matériel et les véhicules. Une information que dément formellement la CGT. "Effectivement, c'est dommageable", reconnaît Eric Gautier, le coordinateur national du syndicat à GRDF. "Maintenant, il faut avoir à l'esprit que c'est quelque chose qui est exacerbé par le mouvement de grève, mais ce sont des choses qui arrivent aussi tout le temps." 

"Des usagers qui sont en attente au-delà du raisonnable d'une mise en service gaz, ça arrive. À Paris, on a plusieurs dizaines de postes de techniciens gaz qui sont vacants. Ce sont des postes qui ne sont pas attrayants. En termes de rémunération, c'est une catastrophe."

Eric Gautier, coordinateur national CGT à GRDF

à franceinfo

Certains salaires sont à peine au-dessus du SMIC dans un contexte d'inflation, c'est une des raisons pour lesquelles la CGT n'a pas signé l'accord qui prévoyait notamment une hausse de 2,3% des salaires. "Aujourd'hui, GRDF, c'est 518 millions d'euros de dividendes remontés à Engie en 2022", explique Eric Gautier de la CGT. "C'est deux fois plus que l'année dernière. Donc aujourd'hui, on a des agents qui vivent tout ça comme une profonde injustice."

Les négociations sont tendues notamment parce que la CGT n'est pas soutenue par les autres syndicats. Eux dénoncent des actes de malveillance de la part des grévistes envers celles et ceux qui ne prennent pas part au mouvement social. GRDF dit être en lien avec les mairies pour régler les situations les plus urgentes. Si rien n'évolue la grève pourrait se poursuivre au-delà du 2 décembre.

Grève GRDF : 1 500 foyers sans gaz en France - Reportage de Paola Guzzo
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.