Énergie : EDF plongé dans une situation difficile

Publié
Energie : EDF plongé dans une situation difficile
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 25 janvier, Christophe Ramaux, économiste, enseignant et membre des " Économistes atterrés", et Étienne Lefebvre, rédacteur en chef au journal Les Échos, débattent des difficultés que rencontre EDF actuellement.

EDF est dans la tourmente actuellement, un mouvement de grève est d’ailleurs prévu mercredi 26 janvier. L’État demande à l’entreprise de prendre sa part, de baisser ses coûts mais cela permet à ses concurrents de lui racheter de l’énergie moins chère et de la revendre à leurs profits. Sur le plateau du 23 heures de Franceinfo mardi 25 janvier, Christophe Ramaux, économiste, enseignant et membre des "Économistes atterrés", explique que "EDF va être obligé de racheter à 200 euros le mégawatt heure" pour ensuite "être obligé de revendre à Total Energie, à des fournisseurs alternatifs qui ne produisent aucun kilowatt heure et ne distribuent aucun kilowatt heure".

Une "solution ubuesque"

De son côté, Étienne Lefebvre, rédacteur en chef au journal Les Échos, se demande si "l’État pouvait laisser passer une hausse de 45% des prix de l’électricité ? Je ne crois pas. Ça aurait généré des faillites en cascade de PME qui n’avaient pas pu prendre de contrats de provision à terme sur les contrats d’énergie". Il ajoute que "l’État a pris sa part en annulant à peu près la moitié de cette hausse en baissant les taxes. Il arrivait à zéro donc après il a demandé à EDF de prendre sa part". Au vu du mécanisme européen, "sauf à aller à un clash mais dont on ne sait pas très bien où ça nous aurait mené, il n’y a que cette solution ubuesque qui a été requise", conclut-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.