Énergie : faut-il craindre des coupures d’électricité cet hiver ?

Publié Mis à jour
Énergie : faut-il craindre des coupures d’électricité cet hiver ?
France 3
Article rédigé par
A.Peyrout - France 3
France Télévisions

L’approvisionnement en électricité pourrait-il devenir difficile en France ? Le journaliste Alexandre Peyrout, présent mercredi 22 décembre sur le plateau du 19/20, explique les solutions qui s’offrent à EDF pour éviter des coupures. 

Avec un approvisionnement difficile en France, certains redoutent des coupures d’électricité durant l’hiver. Sur le plateau du 19/20 de France 3, mercredi 22 décembre, le journaliste Alexandre Peyrout, explique que les tensions sur le marché sont "principalement dues à nos centrales nucléaires". 14 réacteurs sur 56 sont à l’arrêt en France, en raison notamment de "maintenances qui n’ont pas pu se faire pendant la crise sanitaire et qui se font donc en ce moment". "Cela fait baisser notre production d’électricité et avec les températures très basses, la consommation, elle, augmente, ce qui crée forcément une tension sur les marchés", explique-t-il.

Quelles solutions pour EDF ?

Pour remédier à ces soucis, EDF effectue des importations massives "venues de chez nos voisins européens", explique le journaliste. En plus de cela, il sera toujours possible de relancer des centrales à charbon ou au fioul. L’entreprise mise aussi sur le retour du vent pour faire marcher les éoliennes en France. "Le gouvernement l’assure : il n’y aura pas de black-out total d’ici la fin de l’hiver. Mais du côté des experts, on est assez alarmiste, surtout pour les entreprises", ajoute Alexandre Peyrout. 

Pour assurer l’approvisionnement et soulager le réseau, EDF peut demander à certains gros clients industriels de "s’alimenter ponctuellement avec des groupes électrogènes". Pour les particuliers, cela pourrait se traduire par des baisses de tension. Enfin, le journaliste rappelle que côté prix, "le gouvernement s’est engagé à limiter la hausse des tarifs à 4% en février et jusqu’au mois d’août". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.