Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Les salariés du groupe Gad en viennent aux mains devant l'usine du Morbihan

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Quelque 400 salariés du site de Josselin sont sortis de l'abattoir, repoussant les manifestants venus de Lampaul-Guimiliau (Finistère), selon la gendarmerie sur place.

Des salariés des deux abattoirs du groupe Gad, dont un doit être fermé, en sont venus aux mains, mardi 22 octobre, à l'entrée de l'usine de Josselin (Morbihan). Quelque 400 salariés du site de Josselin sont sortis de l'abattoir, repoussant les manifestants venus de Lampaul-Guimiliau (Finistère), selon la gendarmerie sur place.

Les salariés de Lampaul-Guimiliau, qui réclament de meilleures indemnités de licenciement, ont empêché toute sortie de production, mais aussi celle des bétaillères du site de Josselin, qui est préservé dans le cadre du plan de restructuration du groupe Gad SAS. Le face-à-face continue, les salariés de Lampaul ont installé des camping-cars à l'écart de l'entrée de l'usine et ceux de Josselin, en tenue de travail blanche, montent la garde à l'entrée du bâtiment.

De source syndicale, on apprenait que Gad SAS, qui prévoit la suppression de 889 postes et la fermeture d'un de ses deux abattoirs de porcs, a fait appel à plus d'une centaine d'intérimaires étrangers pour faire face au transfert de production entre les deux usines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.