Cet article date de plus de six ans.

Vidéo 13h15. Jeunes-Travail : "Pourquoi ça ne serait pas mieux maintenant qu'avant ?"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
13h15 le dimanche. Jeunes-Travail : "Pourquoi ça ne serait pas mieux maintenant qu'avant ?"
Article rédigé par
France Télévisions

La championne de snowboardcross Nelly Moenne-Loccoz, 25 ans, s'entraîne pour la prochaine Coupe du monde et les JO d'hiver de 2018. Gendarme adjoint volontaire en dehors des pistes, elle regarde droit devant, sans se soucier du "c'était mieux avant"… Extrait de "13h15 le dimanche" du 27 mars.

Nelly Moenne-Loccoz, championne de snowboardcross de 25 ans, se partage entre les compétitions aux quatre coins du monde et un emploi dans la gendarmerie. Elle se prépare physiquement sur les bords du lac d'Annecy en vue de la prochaine Coupe du monde de sa discipline et les Jeux olympiques d'hiver de 2018.

Cette jeune athlète transpire dans une salle de sport pour réussir, sans penser au "c'était mieux avant", l'antienne des anciens : "Pourquoi ça serait mieux avant ? Pourquoi ça ne serait pas mieux maintenant ? C'est quand tu décides que c'est mieux, sinon ça n'a pas de sens", affirme-t-elle en plein entraînement.

"C'est vraiment générationnel de dire ça"

"C'est ancré dans les esprits le 'Oui, mais nous, on travaillait plus dur. Les jeunes étaient plus investis et travaillaient mieux à l'école'. Je ne sais pas, mais je pense que je dirai pareil des prochains jeunes… J'ai l'impression que c'est vraiment générationnel de dire ça", développe Nelly pendant une pause entre deux levées d'haltères.

"Dans le sport, on entend : 'Avant, c'était plus facile, ils étaient moins nombreux'… Eh bien non, tout le monde vit avec son époque, alors, je ne suis pas sûre qu'il y ait vraiment un gap si prononcé que cela", conclut la snowboardeuse vice-championne du monde et gendarme adjoint volontaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.