VIDEO. Des militants de La France insoumise font sonner leurs casseroles contre la réforme du Code du travail

Ces manifestations, qui ont rassemblé quelques dizaines de militants, ont eu lieu samedi matin dans plusieurs villes. Jean-Luc Mélenchon avait appelé, une semaine plus tôt, à organiser ces "casserolades" contre la politique du gouvernement.

Voir la vidéo

Le réveil a sans doute été un peu brutal, samedi 30 septembre, pour les habitants de la place du Général-de-Gaulle, à Marseille. Quelques dizaines de militants de La France insoumise s'y sont retrouvés pour un concert d'ustensiles de cuisine, afin de protester contre la réforme du Code du travail mise en place par le gouvernement, le tout devant le siège départemental de l'Union pour les entreprises. Des "casserolades" comme celle-ci étaient organisées dans plusieurs villes de France, comme Caen, Dijon ou Poitiers, samedi, répondant à un appel de Jean-Luc Mélenchon.

"Faire le plus de bruit possible"

Le 23 septembre, lors d'un rassemblement place de la République à Paris, le leader de La France insoumise avait enjoint ses partisans à "amener des casseroles et faire le plus de bruit possible, là où vous croyez que c'est mieux de le faire". "Vous nous pourrissez la vie et vous nous empêchez de rêver alors on vous empêche de dormir !", avait-il lancé, s'adressant au gouvernement.

Cette initiative avait, par ailleurs, été critiquée par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, ce dernier accusant son opposant politique, sur CNews, de "reprendre des vieilles méthodes", Selon lui, "c'était au Chili que l'extrême droite tapait sur des casseroles sous Allende", au début des années 1970. "Tous les coups sont donc permis contre moi ?", s'était indigné Jean-Luc Mélenchon, mettant en avant son soutien à la gauche chilienne.

Des manifestants prennent part à un concert de casseroles contre la réforme du Code du travail, le 30 septembre 2017 à Marseille.
Des manifestants prennent part à un concert de casseroles contre la réforme du Code du travail, le 30 septembre 2017 à Marseille. (FRANCEINFO)