Manifestation contre la réforme du Code du travail et Donald Trump : "La République est devenue une bouffonnerie"

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté vendredi à Paris, pour protester notamment contre la réforme du code du travail et la présence de Donald Trump à Paris. 

Manifestation du \"Front social\", mercredi 12 juillet à Paris.
Manifestation du "Front social", mercredi 12 juillet à Paris. (SADAK SOUICI / LE PICTORIUM / MAXPPP)

"On ne veut pas de ce monde-là" : c'est au rythme de ce slogan que des centaines de manifestants ont défilé vendredi 14 juillet, entre la place Clichy et la porte de la Chapelle à Paris. Ce "Front social", composé de syndicats comme SUD et la CGT, d'associations et de collectifs, a protesté contre l'invitation de Donald Trump au défilé du 14-Juillet à Paris, contre la future réforme du code du travail et pour la régularisation des sans-papiers, entre autres.

En ce jour de fête nationale, devenue "une fête militaire" d'après les manifestants, la future réforme du Code du travail est restée omniprésente dans leurs esprits : "Le 14-Juillet, ce n'est pas des défilés militaires. Ce sont des défilés des luttes sociales, estime Gaël Quirante, un des animateurs du mouvement. On veut dire à Macron qu'on a bien compris que face à sa loi XXL pour la réforme du travail, il faudra une mobilisation XXL. Il faudra faire ce qu'a toujours fait le mouvement ouvrier quand il a gagné, c'est-à-dire bloquer le pays pour obtenir satisfaction.

Nouveaux rassemblements après l'été

Les manifestants ont promis une rentrée chaude. En plus de cette réforme, c'est plus généralement l'élection d'Emmanuel Macron qui cristallise les tensions. Certains, à l'image de Pierre, ne l'accepte toujours pas. Ce septuagénaire s'est coiffé d'un chapeau à grelots pendant le rassemblement, afin de montrer qu'il se sentait comme "le bouffon du roi" : "Je suis un bouffon parce que, pour moi, la République est devenue une véritable bouffonnerie."

Les manifestants ont dit ne pas accepter non plus, la venue de Donald Trump à Paris pour les festivités du 14-Juillet. Selon Marc, qui se présente comme "un prolétaire", le président américain est le symbole du capitalisme. Jeudi, une petite centaine d'expatriés américains démocrates s'étaient déjà rassemblés à Paris, pour dénoncer la politique de Donald Trump et pour contester sa venue dans le cadre des cérémonies du 14-Juillet à Paris.

Manifestation à Paris contre la réforme du travail et la venue de Donald Trump - le reportage de Guillaume Gaven
--'--
--'--