Code du travail : syndicats et patronat prêts à négocier

Matignon reste flou sur le fond du programme. Une stratégie pour éviter de braquer les syndicats.

FRANCE 3

Alors que le gouvernement a dévoilé ce mardi 6 juin, sa feuille de route sur les grands chantiers économiques prévus, il est resté évasif sur le fond du programme. "Le gouvernement veut clairement éviter d'entrée de jeu des sujets trop précis et qui pourraient fâcher, même si dans les mesures qui sont déjà sur la table, il y a bien celle du plafonnement des indemnités prudhommales en cas de licenciement abusif", explique Hervé Godechot, journaliste économique pour France 3.

"L'heure est plutôt au débat"

Les syndicats ont déjà annoncé qu'ils étaient d’accords pour négocier. "L'heure est plutôt au débat. Attention, ils peuvent être vifs : la CFDT parle déjà d'un texte déséquilibré sur certains points", précise Hervé Godechot. Près d'un an après les conflits sociaux et la loi Travail, syndicats et patronats sont prêts à négocier, car tous sont sortis affaiblis des semaines de grèves. "Cela ne veut pas dire que tous les syndicats se laisseront tordre le bras sur tous les sujets", poursuit le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, en marge de la consultation avec Emmanuel Macron sur la réforme du Code du travail, le 23 mai 2017, à l\'Elysée.
Philippe Martinez, le numéro un de la CGT, en marge de la consultation avec Emmanuel Macron sur la réforme du Code du travail, le 23 mai 2017, à l'Elysée. (MAXPPP)