Automobile : 500 nouvelles embauches pour l'usine Toyota dans le Nord

Alors que tous les voyants de l'industrie automobile sont au rouge, Toyota voit vert. La branche française de la firme japonaise va embaucher 500 personnes dans le Nord et 60% de sa production est consacrée à l'hybride.

FRANCE 3

C'est une usine automobile à la santé insolente. À Onnaing, dans le Nord, Toyota va créer 500 emplois. Une vague de recrutement qui porte à 4 500 le nombre de salariés sur le site. Ce succès à la française, Toyota le doit surtout à une petite voiture : la Yaris. C'est pour la fabriquer que le constructeur japonais s'installe en France au début des années 2000. Depuis, près de 3,5 millions d'unités sont sorties de l'usine, avec 250 000 rien qu'en 2018.

Une perte de 120 000 emplois en 15 ans pour l'industrie automobile française

C'est aussi la réussite d'un choix stratégique. Plus de la moitié des Yaris assemblées en France sont des hybrides. "Fabriquer une hybride, c'est fabriquer un véhicule qui se vend un peu plus cher et qui a relativement peu de concurrence pour l'instant", explique Bernard Jullien, maître de conférence et spécialiste de l'industrie automobile. Alors que le secteur automobile français a perdu 120 000 emplois en 15 ans, cette forte valeur ajoutée permet à Toyota de continuer à embaucher dans le Nord, au moment où les constructeurs historiques comme Renault et PSA choisissent, eux, de délocaliser une partie de leur production.

Le JT
Les autres sujets du JT
(TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)