Diplômé, qualifié, faut-il accepter le Smic ?

En France, le recours au Smic se banalise. Au 1er janvier 2013, 13 % des salariés, soit trois millions de personnes, touchaient le salaire minimum. C'est un demi-million de personnes de plus que l'année précédente. Cette statistique démontre bien que les entreprises ont davantage recours à ce mode de rémunération pour les nouveaux contrats de travail. De plus en plus d'emplois sont rémunérés au Smic, dans quel contexte observe-t-on ce phénomène ?

Quelles sont les personnes le plus souvent payées au Smic ?

Traditionnellement, ce sont les employés de l'hôtellerie, de la restauration, du tourisme et du commerce qui sont le plus payés au salaire minimum. Les conventions collectives ont tendance à protéger les salariés des autres secteurs contre cette pratique. Notons que les personnes qui disposent d'un contrat de travail à temps partiel sont elles aussi largement concernées. En effet, en 2013, 28 % d'entre elles touchent le salaire minimum.

Des diplômés et des personnes qualifiées payés au Smic, une nouvelle tendance ?

Pour les personnes diplômées et qualifiées, le monde du travail est une véritable jungle. Entre les offres de stage et les offres d'emploi au Smic, difficile de trouver un contrat de travail intéressant. En effet, avec la crise, les entreprises ont d'une part de moins en moins d'argent à consacrer aux recrutements et d'autre part de plus en plus de candidats pour un poste. Les salaires sont donc tirés vers le bas. France TV Emploi vous propose un dossier pour mieux comprendre le phénomène? et vous sortir de cette situation !