VIDEO. Quand l'Etat rémunère ses fonctionnaires sous le smic

Depuis des années, l'Etat veut moins dépenser, alors il doit se serrer la ceinture. Y compris sur le salaire de ses fonctionnaires. Au point que certains sont aujourd'hui payés en dessous du Smic. Pourquoi l'Etat ne respecte-t-il pas ses propres règles ?

Sur le campus de Valence (Drôme), Thomas Charun ne chôme pas. Après deux ans d'études, il est le magasinier de la petite bibliothèque, mais il doit aussi gérer tout le reste. "On s'occupe de l'accueil des étudiants, on leur donne accès aux ressources dont ils ont besoin, donc on les aide aussi pour les recherches documentaires et autres", nous explique-t-il en chuchotant au milieu des étudiants au travail.

Depuis deux ans, Thomas est ici contractuel à temps plein : un agent de la fonction publique, payé par l'Etat, mais en CDD. Il a accepté de nous montrer sa dernière feuille de paie disponible, celle de novembre 2019. Son salaire brut ? "1513 euros et 58 centimes, lit-il devant nous. Ça fait un petit peu moins que le smic officiel."

C'est sûr que ça ne nous encourage pas à faire du zèle.

Thomas

à L'Oeil du 20 heures

C'est vrai : le smic brut en 2019 était de 1521,22 euros et s'élève à 1539,42 euros depuis le 1er janvier. L'écart entre son "traitement brut" et le salaire minimum est donc exactement de 25,84 euros.

Comme lui, selon Bercy, 6000 agents de catégorie C, les moins bien payés, gagnent aujourd'hui moins que le smic brut. En effet, leurs traitements sont restés gelés, quand le smic, lui, augmentait automatiquement de 1,2% au 1er janvier dernier. "On trouve particulièrement choquant que des employeurs publics, qui devraient avoir un devoir d'exemplarité, se permettent de rémunérer des fonctionnaires ou des contractuels en-dessous du smic", s'indigne Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques.

Une indemnité pour compenser, mais qui n'ouvre pas les mêmes droits

Dans le secteur privé, si un employeur payait ses salariés sous le smic, il risquerait gros : les prud'hommes et jusqu'à 4000 euros d'amende par salarié concerné. Dans le public, à l'inverse, l'Etat peut payer ses fonctionnaires sous le smic sans être inquiété. "C'est inacceptable, mais c'est ponctuel, nous répond Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics. Le 1er janvier 2021, il y a une revalorisation des grilles. Et en attendant 2021, nous avons mis en place une indemnité de compensation, une indemnité différentielle, pour faire en sorte que cette différence soit comblée."

Cette indemnité existe bien. Thomas Charun la touche aussi, mais petit détail : elle est considérée comme une prime, les fonctionnaires ne cotisent donc pas dessus pour leur retraite. Pas de petites économies pour l'Etat donc, qui donne rendez-vous aux syndicats au printemps pour, peut-être, revaloriser les bas salaires des fonctionnaires. Et, peut-être, leur accorder le smic.

Le JT
Les autres sujets du JT