Grève : les fonctionnaires de santé manifestent pour leurs conditions de travail

Ce mardi 7 mars, les fonctionnaires ont manifesté à Paris, Marseille, Lyon ou encore Dijon. Ils étaient au total plusieurs dizaines de milliers dans les rues avec pour mot d'ordre officiel : les conditions de travail.

France 2

En pleine campagne présidentielle, ils veulent faire entendre leurs voix. À Paris, ils étaient entre 10 000 et 35 000 fonctionnaires à défiler, une grande majorité d'agents hospitaliers. Tous réclament plus de moyens. "On ne peut plus soigner convenablement les gens", s'insurge Bruno Goudu, infirmier. De Paris à Nantes (Loire-Atlantique) ou Antibes (Alpes-Maritimes), des agents de Pôle emploi ou des services sociaux se joignent au mouvement avec des mêmes revendications.

9% de grévistes à l'hôpital

Alors que certains candidats à la présidentielle promettent coupes budgétaires et baisse d'effectifs, les manifestants lancent un appel : certains services doivent être préservés. Les syndicats avaient lancé un appel national à la grève, selon le ministère ils étaient 2% à cesser le travail dans la fonction publique, 9% à l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des professionnels de la santé manifestent, mardi 7 mars 2017 devant la préfecture de l\'Ain à Bourg-en-Bresse, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail.
Des professionnels de la santé manifestent, mardi 7 mars 2017 devant la préfecture de l'Ain à Bourg-en-Bresse, pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. (MAXPPP)