Fonctionnaires : l'État renonce-t-il à supprimer des postes ?

La réforme de la fonction publique fait débat à l'Assemblée nationale. Les ministres multiplient les sorties médiatiques pour rassurer, notamment sur les suppressions de postes.

FRANCE 3

Les suppressions de postes chez les fonctionnaires, un sujet sensible, débattu notamment à l'Assemblée nationale. Une question sur laquelle le gouvernement, de plus en plus, se veut rassurant. Édouard Philippe est allé dans ce sens, lundi 13 mai dans le journal Le Figaro. "Je n'ai pas de dogme sur le nombre de fonctionnaires", a déclaré le Premier ministre. Olivier Dussopt, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des comptes publics, confirme lui aussi que ce n'est pas une question de chiffres.

Les syndicats maintiennent la pression

Néanmoins, il prévient qu'il y aura des suppressions de postes. Pour les fonctionnaires territoriaux par exemple, 60 000 à 70 000 pourraient ainsi ne pas être remplacés d'ici cinq ans. Les syndicats restent donc prudents et maintiennent la pression. Jeudi dernier, ils étaient plus de 100 000 à manifester partout en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe donne une conférence de presse à la sortie du Conseil de ministres, le 7 mai 2019 à Paris.
Edouard Philippe donne une conférence de presse à la sortie du Conseil de ministres, le 7 mai 2019 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)