Contractuels : les précaires de la fonction publique

Le gouvernement souhaite adopter le texte sur la réforme de la fonction publique au plus tard en janvier prochain. Il prévoit notamment d'augmenter le nombre de contractuels. Ils sont près d'un million.

FRANCE 3

Flore Munck est enseignante dans le Val-de-Marne, mais elle n'est pas fonctionnaire. Elle est contractuelle et n'a pas de poste fixe. "On doit pourvoir aux remplacements donc on remplace où il y a besoin", explique-t-elle à France 3. Les contractuels représentent près de 17,9% des effectifs de la fonction publique. Flore Munck a commencé en septembre dernier, et elle enchaîne les contrats. Déjà sept en sept mois, au gré des besoins de l'Éducation nationale. Une situation très inconfortable. "On n'a pas la moindre idée de quand notre contrat s'arrête, on n'a pas la moindre idée de s'ils vont être prolongés, c'est toute la précarisation de l'emploi", résume-t-elle.

Le gouvernement veut multiplier les contractuels dans la fonction publique

Comme elle, et comme 5 000 enseignants dans l'académie de Créteil (Val-de-Marne), David Guyot est lui aussi contractuel, mais pas précaire. Il est en CDI depuis 13 ans, mais sans les avantages du statut de fonctionnaire. C'est ce genre de contrats que le gouvernement souhaite aujourd'hui multiplier dans la fonction publique, mais en promettant de revoir les salaires à la hausse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une classe de CP, dans la banlieue de Saint-Étienne
Une classe de CP, dans la banlieue de Saint-Étienne (PHILIPPE DESMAZES / AFP)