Pôle emploi : un milliard d'euros d'erreurs

Pôle emploi aurait commis un million d'erreurs dans le versement d'indemnités depuis le début de l'année 2018. Ces erreurs en faveur des chômeurs représenteraient un milliard d'euros versés en trop. L'année dernière, Pôle emploi avait déjà perdu 250 millions d'euros de la sorte.

FRANCE 2

Les demandeurs d'emploi obligés de rendre des indemnités versées indûment. Mercredi 7 novembre au matin, en agence, les cas de trop-perçus sont nombreux. En cause, un million d'erreurs constatées sur le calcul des indemnités depuis janvier. Dans cette agence, cet employé est chargé d'appeler les chômeurs concernés. Il y a quelques semaines, François Ballart a lui aussi été contacté par Pôle emploi, avec ce courrier : "Sauf erreur de notre part, nous vous avons versé en trop la somme de 172,14 €", peut-on lire. Une surprise pour cet intérimaire de 30 ans qui touche 800 € de chômage par mois en complément de ses revenus.

Les chômeurs les plus précaires exemptés de remboursement

Pôle emploi reconnaît certaines erreurs, mais selon eux, l'essentiel des trop-perçus est lié avant tout au système d'indemnisation. L'organisme calcule dans un premier temps les indemnités en fonction des déclarations des demandeurs d'emploi. Un montant réévalué après la réception des justificatifs. Un système de réajustement qui a représenté un milliard d'euros versés en trop l'année dernière aux demandeurs d'emploi, mais Pôle emploi n'a récupéré que 750 millions d'euros. L'organisme exempte de remboursement les demandeurs d'emploi en grande précarité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le chômage a augmenté de 0,5% au troisième trimestre 2018 (illustration).
Le chômage a augmenté de 0,5% au troisième trimestre 2018 (illustration). (PASCAL GUYOT / AFP)