Whirlpool : l'État veut sauver les emplois

En France, le groupe Whirlpool a annoncé la délocalisation d'une usine de sèche-linge et la suppression de 290 emplois à Amiens (Somme).

France 2

Réunion de crise aujourd'hui, jeudi 26 janvier, à Matignon. Après l'annonce de la fermeture de l'usine Whirlpool, le Premier ministre a reçu les élus locaux de l'agglomération d'Amiens. Si la délocalisation du site est inévitable, le gouvernement entend retrouver un repreneur pour le site industriel.

Aucun nom de repreneur n'est évoqué

L'annonce de la délocalisation en Pologne de l'usine de Whirlpool a pris tout le monde de court mardi dernier. 290 salariés risquent de se retrouver au chômage et les élus lancent un appel au gouvernement. "Je veux des actes, je veux des engagements, je veux des choses très concrètes. Et je défie le Premier ministre qu'il vienne à Amiens signer des engagements fermes avec un calendrier ferme", martèle Hubert de Jenlis, vice-président du conseil départemental de la Somme. Mais ce soir, aucun nom de repreneur n'est évoqué.

Le JT
Les autres sujets du JT
En France, le groupe Whirlpool a annoncé la délocalisation d\'une usine de sèche-linge et la suppression de 290 emplois à Amiens (Somme). 
En France, le groupe Whirlpool a annoncé la délocalisation d'une usine de sèche-linge et la suppression de 290 emplois à Amiens (Somme).  (France 2)