Vivarte : le groupe démantelé enseigne par enseigne

André pour les chaussures, Naf Naf pour l'habillement. Le sort des salariés du groupe, très inquiets, dépend maintenant des repreneurs.

France 3

L'incrédulité et l'amertume des représentants syndicaux, le comité extraordinaire vient d'entériner le démantèlement du groupe Vivarte. Ils restent sans voix. "C'est un sentiment d'injustice, surtout pour les salariés qui travaillent", déclare Karim Cheboub, de l'intersyndical Vivarte.

Un avenir incertain pour les salariés

Les craintes des salariés ont donc été confirmées. Ainsi sur les 680 magasins que compte La Halle aux chaussures, 141 vont disparaître avec, à la clé, près de 800 emplois supprimés. Quant à la marque historique André, elle va être cédée. André, c'est 135 magasins et 786 salariés. Leur avenir reste incertain, même si un repreneur aurait été trouvé. Un démantèlement morceau par morceau : après André, Vivarte veut se séparer de Naf Naf après avoir déjà mis en vente Kookaï, Chevignon et Pataugas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le groupe Vivarte possède, entre autre, les magasins André.
Le groupe Vivarte possède, entre autre, les magasins André. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)