Usine Ford Blanquefort : le plan social retoqué par la justice

Le constructeur automobile américain doit présenter un nouveau plan, ou accepter une offre de reprise du site de Blanquefort (Gironde).

FRANCE 2

Le site de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde) doit fermer en août prochain, menaçant ainsi quelque 850 emplois. Mais la justice a rejeté lundi 28 janvier le plan social du constructeur automobile, de quoi laisser du temps à un éventuel repreneur qui doit muscler son offre. Mais mardi matin, les salariés ne criaient pas victoire, mais admettaient que cela laissait le temps au Belge Punch de proposer une offre de reprise à la hauteur.

Les syndicats satisfaits

"C'est fini ! On ne peut pas inventer de production et un avenir automobile alors qu'il n'y en a plus", annonce un ouvrier fataliste et résigné. Pour les syndicats, c'est une bonne nouvelle dans le bras de fer mené avec Ford depuis l'annonce de la fermeture de l'usine. "J'espère qu'au bout du compte ça va aider à obtenir ce qu'on veut", explique Philippe Poutou, délégué CGT.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'usine Ford de Blanquefort près de Bordeaux (Gironde).
L'usine Ford de Blanquefort près de Bordeaux (Gironde). (NICOLAS TUCAT / AFP)