L'entreprise Vallourec va supprimer près de 3 000 postes, dont 320 en France

"Nous demandons à Vallourec que les conséquences du plan sur les activités françaises soient minimisées", a réagi le ministère de l'Economie, alors que l'Etat détient quelque 2% de l'entreprise.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'usine Vallourec de Saint-Saulve (Nord), le 5 novembre 2018. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Une mauvaise nouvelle pour les salariés. Le fabricant français de tubes sans soudures Vallourec a annoncé, mercredi 18 mai, son intention de supprimer quelque 2 950 postes dans le monde, dont 320 en France.

Le groupe a annoncé dans un communiqué une réduction "d'environ 2 400 postes" à la suite notamment de la fermeture de ses sites allemands, ainsi que la suppression "d'environ 550 postes" dans des fonctions support. 

Concernant les postes supprimés en France, un peu moins d'une centaine seront pris sur le site de Saint-Saulve, une centaine à Aulnoye-Aymeries et le solde sur le centre de services partagés de Valenciennes, a précisé l'entreprise. Selon elle, c'est parce qu'aucun "acheteur crédible n'a été identifié" pour les activités allemandes, que leur fermeture a été annoncée.

Un résultat financier en hausse, mais toujours des pertes

"Nous demandons à Vallourec que les conséquences du plan sur les activités françaises soient minimisées et nous exigeons un maintien et un renforcement du pôle de forge, filetage, recherche et développement d'Aulnoye-Aymeries (Nord)" a réagi le ministère de l'Economie mercredi soir après l'annonce. Depuis la dernière restructuration du groupe en 2021, l'Etat contrôle encore 2,3% du capital de Vallourec via la Banque publique d'investissement (BPI).

Le groupe a réalisé 916 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre 2022, en progression de 30,5% par rapport à la même période en 2021, réduisant sa perte nette à 35 millions d'euros contre 93 millions d'euros l'an dernier sur la période.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.