Entreprise : les salariés de la fonderie ITC ont monté une SCOP pour sauver leur entreprise

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Entreprise : les salariés de la fonderie ITC ont monté une SCOP pour sauver leur entreprise
France 3
Article rédigé par
G-A. Dolz, V. Bouffartigue, S. Auvray, P-M. de la Foata - France 3
France Télévisions

Il y a an, les salariés de la fonderie ITC, dans les Ardennes, ont connu des moments difficiles. Mais depuis, cinq d'entre eux ont fait le pari courageux de reprendre la société en SCOP. Le bilan est positif. 

Au cœur des Ardennes, à Donchery, une fonderie d'aluminium, encore très artisanale, a bien failli disparaître. Au début de l'année 2020, alors qu'elle produisait à perte, la liquidation judiciaire a été prononcée. Les dix salariés ont alors été licenciés. Mais cinq d'entre eux ont décidé de monter une SCOP, une société coopérative de production pour sauver leur entreprise. Ils ont donc investi une partie de leurs indemnités. 

Un carnet de commandes plein trois mois à l'avance

Après 23 ans de fonderie, Yann Sobanski, responsable des coquilles et associé, a versé près de 19 000 euros. "Je savais qu'on allait y arriver, parce que je connais tous les clients. On savait très bien qu'ils comptaient sur nous. Il n'y a pas eu vraiment de doute", affirme-t-il. Les fondeurs ont relevé le pari de la première année, avec presque 900 000 euros de chiffre d'affaires et un carnet de commandes plein trois mois à l'avance. Les associés ont su se diversifier vers le secteur agricole et le mobilier urbain pour aller chercher de nouveaux clients.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.