Creuse : le propriétaire de LSI (ex-GM&S) n'a "pas du tout l'intention de fermer" l'usine de La Souterraine

Le propriétaire de l'usine LSI Alain Martineau dément que le directeur de l'établissement a annoncé publiquement la fermeture du site en 2022, lors d'une visite du député LFI du Nord Adrien Quatennens, comme l'affirme la CGT.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Alain Martineau, le 27 juillet 2017. (PASCAL LACHENAUD / AFP)

Alain Martineau, le propriétaire de l'usine LSI (ex-GM&S) de La Souterraine en Creuse, n'a "pas du tout l'intention de fermer" le site, a-t-il affirmé mardi 15 juin sur France Bleu Creuse. Le PDG du groupe GMD et patron de l'usine LSI "ne comprend pas pourquoi la CGT a colporté des informations fausses" sur le sort de cette usine qu'il a racheté en 2017. Les difficultés de cette usine et la mobilisation des salariés avaient été au cœur de l'actualité lors de la campagne présidentielle 2017.

Dans une lettre ouverte datée de vendredi, Vincent Labrousse, ex-délégué CGT de GM&S, affirmait que le directeur de l'établissement, Yannick Lacroix, "a annoncé publiquement la fermeture du site en 2022, lors d'une visite d'un député de la République", en l'occurrence le député LFI du Nord Adrien Quatennens. "Le directeur n'a jamais dit ça", affirme Alain Martineau.

"On a des nouvelles commandes qui vont arriver en fin d'année, deux pièces qui représentent 1 million de chiffre d'affaires chacune." 

Alain Martineau

à franceinfo

Il explique que "le carnet de commandes est composé de pièces qui sont sur des véhicules qui peu à peu s'arrêtent donc il faut mettre un peu de sang neuf et laisser arriver de nouvelles pièces". Mais cette activité "ne suffira pas", concède le PDG qui assure travailler à une diversification de la production hors secteur automobile.

"Tout le monde se bat pour mettre de nouvelles pièces sur LSI, que ce soit Peugeot, Renault, nous, l'Etat nous a aidés. Tout le monde espère que LSI va durer encore longtemps", insiste Alain Martineau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Plans sociaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.