Carrefour : la prime de départ de l'ancien PDG fait polémique

Alors que leur ancien PDG devrait toucher une enveloppe de 13 millions d'euros lors de son départ, les salariés du groupe Carrefour, en colère, manifestent vendredi 15 juin.

Voir la vidéo
France 2

Les salariés de Carrefour sont en colère. Vendredi 15 juin, avant l'assemblée générale du groupe, ils manifestent pour protester contre les millions d'euros que va toucher leur ancien PDG. Georges Plassat, qui a dirigé le groupe de 2012 à 2017 quitte l'entreprise avec une enveloppe de 13 millions d'euros, dont 4 millions d'indemnités de départ. En plus de cette somme, il empocherait 517 000 € de retraite par an jusqu'à la fin de sa vie.

Des sommes qui détonnent avec la crise du groupe

Ces sommes sont soumises au vote des actionnaires réunies ce vendredi. Parmi eux, beaucoup de particuliers qui comptent s'opposer à ces sommes. La rémunération indigne d'autant plus que le groupe est en pleine restructuration. Au siège de l'entreprise, 2 400 suppressions de postes sont prévues tandis que le groupe compte fermer 244 magasins Dia dans toute la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cliente quitte un magasin Carrefour à Nantes (Loire-Atlantique) le 26 janvier 2018.
Une cliente quitte un magasin Carrefour à Nantes (Loire-Atlantique) le 26 janvier 2018. (LOIC VENANCE / AFP)