"Bordel" évoqué par Emmanuel Macron : le président assume-t-il ses propos ?

La polémique ne cesse d’enfler autour de la phrase prononcée par Emmanuel Macron au sujet des salariés de GM&S. Le journaliste Jeff Wittenberg, en direct de l’Élysée, revient sur la manière dont la controverse est gérée par le gouvernement.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"À l’heure où nous parlons, on peut dire que le président assume ses propos même s’il y a eu deux temps après qu’on ait connu cette petite phrase que certains ont jugée maladroite", explique le journaliste Jeff Wittenberg en direct de l’Élysée. "En tout cas hier soir en Corrèze, il y avait un petit peu de flottement, même un peu de tension autour du président. On expliquait qu’il ne visait pas les salariés de GM&S. Quand il s’est avéré (…) qu’on ne voit pas bien qui il pouvait viser d’autre par cette expression, l’entourage d’Emmanuel Macron a décidé d’assumer, de reconnaître que c’était la façon dont il parlait."

Un "dossier suivi précisément"

Du côté de l’Élysée, "On estime aussi que les salariés de GM&S ont déjà rencontré le président", explique Jeff Wittenberg, "que le ministre de l’Économie Bruno Le Maire les a vus à plusieurs reprises, et que donc ce dossier est suivi précisément, et sur le fond, avec l’État."

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une visite au principal campus de formation aux métiers du BTP en Corrèze, Emmanuel Macron a lâché une petite phrase qui fait polémique.
Lors d'une visite au principal campus de formation aux métiers du BTP en Corrèze, Emmanuel Macron a lâché une petite phrase qui fait polémique. (MAXPPP)